Livraison offerte dès 70€ d’achat en France

Quelles couleurs pour la corne des boutons de couture ?

Les boutons en corne remontent principalement au XIX° siècle en France à une époque où les premières manufactures françaises de boutons furent créées. A la base, la corne provient d’une protéine animale qui constitue les onglons des animaux : bœufs, chevaux, buffles... Elle était alors importée d’Amérique du Sud.

De nos jours, il s’agit principalement des cornes des bovidés quand on se réfère à l’art du bouton. En couture. La corne étant très dure, elle nécessite un travail de chauffage, de bain et de polissage et parfois de sculpture ou de gravure pour le façonnage des boutons utilisés en couture notamment.

Les couleurs de la corne

La corne naturelle est une matière qui se travaille avec art et perfection. Ce savoir-faire relève de nos jours d’artisans implantés en France dans le Jura, mais aussi à Madagascar où au Japon. La couleur de la corne varie selon son origine animale. Chez les bovins, une charolaise aura une corne blonde et claire, une Montbéliarde une teinte brune comme la couleur de la corne de buffle du japon ou du zébu de Madagascar.

Corne noire ou blonde

La couleur sombre comme le brun ou le noir de la corne est souvent considérée comme la plus pure et la plus noble. A contrario, la corne blonde, parfois translucide est très appréciée en Allemagne et en Asie. C’est sans doute parce que la corne regorge de mille et une nuances de couleurs !

Qu’est ce que la corne noire ?

Quand elle est noire, la corne provient le plus souvent de la pointe du bovidé. Du coup, la corne noire peut sembler plus noble parce que cette partie est pleine et fine et donc plus noble à transformer en manches de couteaux ou en boutons.

Pourquoi une corne blonde ?

On fait référence à la corne blonde quand elle provient d’une race de bovidés spécifiques ou plus simplement quand il s’agit de la base ou du milieu de la corne. C’est aussi parce que cette partie de la corne est creuse et large qu’elle permet plus facilement le façonnage, une taille en plaque ou encore des bains bouillants qui la rendent plus malléable.

A lire également :